Dans un souffle mélancolique, les photographies de Caroline Morin s’offrent aux regards avec pudeur. C’est l’instant, la spontanéité, le hasard qui se revendiquent au travers d’images sensibles aux couleurs qui se délavent. C’est d’ailleurs ainsi que Caroline a abordé le métier de photographe avec beaucoup de spontanéité puisqu’elle a appris seule en photographiant ses proches. Illustratrice de formation, elle continue de dessiner des silhouettes et des visages parfois secrets. Et la poésie de ses dessins se reflètent dans ses photos. Les portraits n’en sont pas vraiment, le regard est fuyant, l’énigme reste entière. Délicatesse. En dehors de l’humain, Caroline immortalise paysages et éléments d’architecture. À l’inanimé, elle souffle une âme. Rien n’est jamais calculé et tout finit par prendre sa place dans un décor qui raconte une histoire. C’est sur ce fil narratif que l’imagination se libère fragile et féminine.

cargocollective.com/linephotography

Total
56
Shares