L’estuaire de la Loire comme on ne le voit jamais.

Embarquer pour estuaire 2012, c’est se préparer pour une expérience inhabituelle. Entre Nantes et Saint-Nazaire, les passagers du bateau découvrent des paysages qui sont à la fois industriels, naturels et, à l’occasion du voyage à Nantes, artistiques. Une maison flottante, un bateau mou, des ours qui grimpent dans les arbres, la « serpentine rouge » qui sort de l’eau mais qui mène à nulle part, ce n’est qu’une fraction de ce qu’on découvre lors de ce voyage exceptionnel.

« C’est une opportunité de découvrir notre région d’une autre façon, voir ce qu’on ne voit normalement pas »

Mettez vos gilets de sauvetage, c’est parti ! La Loire est un fleuve qui fait rêver. Grâce à « Estuaire », organisé pour la troisième et dernière fois, les 60 kilomètres entre Nantes et Saint-Nazaire sont à découvrir en bateau. En manque de routes qui bordent le fleuve, ce n’est que sur l’eau qu’on peut profiter au maximum des ses rives, ornées d’œuvres d’art. Cette année-ci, neuf nouvelles œuvres rejoignent la collection mise en place en 2007 et 2009. Au total, 29 œuvres sont réparties sur 12 communes. À 10h pile, le navire quitte l’île de Nantes avec 200 passagers à bord tous munis d’un appareil photo et d’une bonne dose de curiosité. Parmi eux, beaucoup de Nantais.

« C’est une opportunité de découvrir notre région d’une autre façon, voir ce qu’on ne voit normalement pas » , confient Aurélie et Nicolas. Marie-Hélène, elle, est surtout surprise par la nature qui se révèle différemment de ce qu’elle connaît. En effet, ce voyage en bateau est avant tout une occasion d’admirer des paysages qui restent généralement cachés. Romain est fasciné par les œuvres qui sont installées sur les rives.  « On ne voit pas tous les jours un bateau mou plié sur le quai. C’est drôle et intéressant, de l’art qui ne se prend pas trop au sérieux, mais qui fait réfléchir. C’est très réussi. » Son ami Bertrand demande aux enfants, Zoë et Victor, ce qu’ils ont aimé le plus. Sans hésiter, les deux gamins répondent : « la maison flottante ! »

Estuaire 2012, c’est profiter de l’art moderne en plein air, découvrir l’histoire et le futur industriel de la région et goûter à la richesse naturelle de la Loire au rythme accélérant des flots. Après trois heures de voyage sur l’eau, les passagers, emplis de 1001 visions, posent le pied  à Saint-Nazaire, tandis que le bateau se prépare pour son prochain voyage.

 

Rédaction & Photos : Nick Resmann