Allo la terre ? Damien Labrousse n’est pas astronaute, mais il voyage, à sa façon, dans l’espace intersidéral avec ses propres vaisseaux en briques de légo.

Enfant déjà, Damien jouait avec des Lego, mais plus accroc que tous, il y reviendra plus tard pour devenir ce que l’on appelle un « AFOL » ou Adulte Fan de Lego. Dans son atelier, des legos, il en a plein les tiroirs et tous sont minutieusement classés par forme et par couleur. Damien assure qu’il n’est pas collectionneur mais créateur : « Si je les classe c’est pour pouvoir mieux les retrouver et savoir si je dois acheter la pièce qu’il me manque pour créer mes objets ».

damien labrousse nantes idile magazine lego

Les briquettes en plastique lui permettent en effet d’exercer son autre passion, la science-fiction. Lorsque la saga Star Wars a été commercialisée en Lego, on vous laisse imaginer sa joie. Les vaisseaux restent son dada, l’une de ses créations lui vaut d’ailleurs un titre de champion. Damien participe aux nombreux concours qui animent la  communauté AFOL mondiale. Depuis trois ans, tout s’accélère. En 2012, il conçoit une exposition mêlant Lego et science-fiction pour les Utopiales, le festival international de science-fiction, et, repéré, à cette occasion, par le Centre National d’Etude Spatial (CNES), Damien accepte de reproduire la salle de contrôle des départs des fusées françaises à Kourou. Un mois de création et 14 000 pièces plus tard, Damien livre en juin 2013 deux exemplaires de la maquette commandée. « Cette fois-ci toutes les pièces ont été collées pour pouvoir voyager et tenir dans la durée », confie Damien.

damien labrousse idile magazine nantes 2

Lisses et vivement colorées – sa marque de fabrique – il considère ses créations comme « la meilleure représentation approximative d’une réalité ». Les pieds sur terre et les mains pleines de Lego, Damien reste la tête dans les étoiles.