À Prague, les très jeunes artistes et les courants émergents trouvent des espaces d’expression et de valorisation privilégiés.

Ouvert en 2011 et malheureusement fermé en 2013 le ‘‘Museum of Young Art’’ – que l’on pourrait traduire par le Musée du Jeune Art – offrait aux visiteurs une sélection unique de travaux d’artistes de République Tchèque. Cet espace avait été imaginé et créé par l’association Artbanka AMoYA, l’une des structures historiques les plus importantes du pays au bénéfice de l’art.

En plein coeur de Prague, à seulement quelques mètres du fameux pont Charles Bridge dans la rue la plus touristique, le palace Baroque nommé Colloredo-Mansfeld Palace abritait le musée galerie qui catalysait les nouvelles idées, les propos et tendances émergentes de l’art en étant à l’affût des jeunes artistes talentueux. Même si l’initiative n’a duré que trois ans, elle n’a pas été veine et a contribué à l’effervescence et la dynamisation de la très jeune création contemporaine.

Depuis le début des années 2000, Prague a vu naître de nombreuses galeries d’art indépendantes

Dans un autre style mais avec la même ambition, la galerie de Dvorak Sec est le siège d’expositions de jeunes artistes tchèques. Fondée par Olga Dvorak et Petr Sec, cette galerie profite d’un réseau international pour faire valoir l’art contemporain dans ses formes les plus surprenantes. Depuis le début des années 2000, Prague a vu naître de nombreuses galeries d’art indépendantes le plus souvent installées dans des espaces improbables, immeubles abandonnées, stations essences, vitrines vides, souterrains…des lieux propices à l’invasion artistique.

une agrégation de galeries indépendantes qui lancent un signal fort pour la dynamique de l’art contemporain tchèque

La Galerie SPZ confronte la jeune scène artistique à des artistes confirmés tandis que la Galerie F43 s’est immiscée dans un cimetière pour un programme d’expositions au caractère unique. Les artistes étudiants trouvent également dans le petit espace de la Galerie 35m2 le coeur palpitant de la démonstration de leurs travaux. La Gallerie Chemistry et Futura sont également le siège d’un souffle rafraîchissant d’expositions de jeunes talents. En somme, une agrégation de galeries indépendantes qui lancent un signal fort pour la dynamique de l’art contemporain tchèque dont l’expression artistique mérite qu’on s’y attarde.

Action Galleries ?

Le projet ‘‘Action Galleries’’ a débuté en 2009 avec l’objectif de cartographier les galeries d’art indépendantes de République Tchèque. La plupart étant attachée à promouvoir la très jeune création visuelle. 44 galeries sont actuellement référencées par le projet, une façon de promouvoir hors des subventions et des conventions l’art contemporain.

Rédaction : Gina Di Orio