Sjaak, Olivier et Jéroen, trois Hollandais parcourent la France à bord de leur Gastrovan pour une tournée gustative insolite.

Voilà trois mois qu’ils ont plié bagages et qu’ils sillonnent le territoire dans un van qu’ils ont baptisé le « Gastrovan », clin d’oeil à leur passion commune : la gastronomie. Entièrement équipé, le van est une réelle petite cuisine ambulante ! À la recherche d’authenticité, les trois cuisiniers voyageurs souhaitent découvrir et tester les spécialités culinaires du coin. « Le but est d’apprendre la spécialité de chaque ville ou région où nous sommes avec les habitants ». Et plus que le plaisir d’apprendre à cuisiner local, ils font partager à une tablée de « locaux » ce qu’ils ont appris. « Après avoir appris un plat local, on le partage avec une quinzaine de personnes ». Toute cuisine dehors, ils déplient une grande table devant leur van et invitent les gens qu’ils rencontrent à manger et goûter le fruit de leur curiosité. À l’issue du repas, chacun donne alors ce qu’il souhaite aux trois cuisiniers, aucun tarif n’est fixé. « C’est pour nous de belles rencontres avant tout et l’argent nous sert à continuer notre voyage et acheter de bons produits pour cuisiner ! ».

Caroline Peyron, Quebecoise d’origine, les loge dans son jardin à Bouguenais: « Je les ai rencontrés à Toulouse lors d’un déplacement professionnel. Ils m’ont abordée et m’ont expliquée leur « trip » et ça m’a tout suite emballée, alors je leur ai proposé de venir à Nantes chez moi ! ». C’est donc au gré des rencontres que le « food band » voyage ! « Nous souhaitons publier un livre sur cette escapade. Pas un énième livre de recettes, mais une sorte de récit de voyage culinaire ». Comme un témoin de leur périple. Ce qu’ils prônent ? Une cuisine authentique, sans chichi, une cuisine de terroir où l’on utilise les richesses qui sont au plus près de nous. « Lorsque nous rentrerons en Hollande, nous aimerions ouvrir un restaurant tous les trois et nous nous attacherons à cuisiner local, à faire re-découvrir aux Hollandais ce qu’ils ont de si précieux, si près ».

On a testé

Nous avons partagé le repas nantais que nous ont concocté la joyeuse bande. Quinze personnes, une ambiance chaleureuse, des plats succulents : Saumon au beurre blanc et tarte tatin d’endives, moules et beignet de pomme de terre et un gâteau de sucre, de beurre et de pâte à crêpes (une sorte de kouign-amann revisité). Nos papilles ont chanté ! Quelle expérience ! Fourchettes et couteaux levés, on ne peut que leur souhaiter bon vent.

 

Rédaction : Gina Di Orio / photos : Damien Gillet, Gastrovan

Une réponse