Celui qui se fait appeler «White Lapinou» s’est transformé, pour l’été, en véritable Robinson Crusoé. Julien s’est prêté au jeu de la photo comme il sait déjà le faire puisqu’un de ses loisirs, entre autres sports, consiste à poser comme modèle. C’est donc à l’aise et enjoué que notre Robinson a révélé ses tatouages. Cela fait déjà quelques années que l’encre dessine sa peau. De la cheville au sommet du crâne, du poignet à l’épaule, les motifs tribaux sont revisités et ponctués de personnages pleins de légèreté, parfois d’humour. Un dromadaire, un monsieur-madame, une reine de coeur…tous représentent un membre de sa famille, un ami de longue date, un animal de compagnie. Julien les a dans la peau comme l’expression de sa gratitude : «Ils sont tous importants pour moi !».