Bienvenue dans les théâtres optiques du bricolo génial, Pierrick Sorin !

Né en 1960, à Nantes, Pierrick Sorin est artiste videaste. Il réalise des courts-métrages et des dispositifs visuels dans lesquels il se moque, sur un mode burlesque, de l’existence humaine et de la création artistique. Passionné par Méliès, il crée des petits théâtres optiques, mélanges d’ingénieux bricolages et de technologies nouvelles, qui lui permettent d’apparaître comme par magie, dans l’espace, sous forme de petit hologramme et parmi des objets réels. Par approximation, cette technique est parfois apparentée à celle de l’holographie.

À l’occasion du voyage à Nantes, le Hangar 32 accueille jusqu’au 19 août, un ensemble de quatre oeuvres. Deux des théâtres optiques ici présentés ont été créés dans le cadre d’une grande exposition « Des jouets et des hommes » –  2011, Grand Palais, Paris. Elles font référence à l’univers du jouet ou aux figurines de super héros. Une des oeuvres s’intitule « I would like to live in a doll house », comprenez « Je voudrais vivre dans une maison de poupée ».

L’artiste, fervent pratiquant de l’auto-filmage, se met en scène en un vieux guitariste et un chanteur en peignoir rose.

Si l’intérêt majeur de cette pièce consiste en un effet visuel assez magique et drôle ( les deux hommes apparaissent comme des lilliputiens dans une vraie maison de poupée ), celle-ci est toutefois porteuse d’un sens plus sombre qui aborde la question de l’échec et de l’inadaptation de l’individu au monde qui l’entoure.

Le théâtre optique intitulé « Dommage à Buren 3  » est, quant à lui, une création spéciale et pérenne pour le Hangar 32. Il présente sur un mode burlesque une performance artistique où l’on voit, sur le quai des Antilles, un artiste qui provoque des dégoulinades de peinture sur une sculpture d’inspiration « Burenienne ». Cette installation interroge sur le ton de la dérision les relations entre un art à tendance conceptuel et art matièriste fondé sur un simple plaisir visuel, beaucoup plus primaire et enfantin.

En 2013, vous pourrez retrouver Pierrick Sorin dans la mise en scène de « La flûte enchantée » de Mozart à l’opéra de Lyon, avec l’utilisation technique de la 3D relief en live, ainsi que la réalisation d’un court-métrage en 3D relief pour un spectacle musical du groupe Art Zoid.

Exposition jusqu’au 19 août au Hangar 32, quai des Antilles. Pour les curieux, l’oeuvre est également visible en dehors des heures d’ouverture du Hangar 32, par une fenêtre percée dans la façade coulissante.

Rédaction : David Tessier / Photo : Pierrick Sorin, Théâtres optiques, Hangar 32, Nantes © P. Sorin