Charlotte et Juliette Biotteau, les soeurs créatrices de Montlimart nous dévoilent les coulisses de leur aventure textile masculine. Au coeur de leur inspiration pour un vestiaire casual chic : la ville de Saint-Pierre-Montlimart (49) dont elles sont originaires. Une marque qui allie qualité et convivialité pour de belles matières et de belles coupes qui se permettent couleurs et des motifs !

Comment est née Montlimart ?

Avec une Maman parisienne et un Papa 100% made in Saint-Pierre-Montlimart (SPM pour les intimes), notre enfance s’est déroulée à la campagne, ponctuée de vacances à Paris. Adorant nos séjours là-bas et bien que chouchoutées par nos grands-parents, le manque de chaleur humaine, l’anonymat et la foule nous déplaisaient. Petit choc culturel : chez nous quand les gens s’arrêtent à la boulangerie, ils laissent la clé sur le contact et la portière ouverte !  En grandissant et en y faisant nos études nous avons rapidement été charmées, happées, par Paris. De la mode, des sorties, des cafés, de la fantaisie, des looks… et des rencontres, qui ont mis à mal nos a priori. Et oui, on peut être urbain et stylé tout en ayant des valeurs et du coeur, on l’a très vite réalisé. Après nos études et nos premières ex­périences de chefs de produits, on a rapidement souhaité se lancer. On n’a pas longtemps hésité sur le sujet : « l’homme ». On adore conseiller notre frère, nos maris et tous nos copains ! Montlimart est né en mai 2016 et on ne s’étendra pas plus sur l’origine du nom 🙂

Qu’est-ce qui fait la singularité de votre marque ?

On a décrété que la chemise col Mao, ou plutôt « Col Montlimart », reflétait à merveille notre état d’esprit cool-chic. On a parfois entendu : « la chemise col Mao, mais ça ne se vendra jamais! » . Elle s’est inscrite tout naturellement au centre de nos collections en devenant notre iconique. Inspirées par notre enfance, nos voyages, Paris, notre vestiaire est casual chic, pas trop sérieux mais élégant, avec une qualité irréprochable, des coupes parfaites et toujours un détail qui chasse l’ennuie. Et parce que nous y sommes très attachées, chaque produit est imaginé et dessiné à Saint-Pierre-Montlimart. Nous sélectionnons ensuite les meilleurs ateliers, respectant l’environ­nement et nos exigences de qualité. On privilégie toujours une production à moins de 2000 kms pour nos chaussures et vêtements avec une sélection de produits fabriqués en France. 

Comment créez-vous ?

Nous travaillons avec un styliste en free-lance car nous ne savons malheureusement pas dessiner. Cela nous permet aussi d’avoir la vision d’un homme, d’autant que c’est un grand connaisseur du vêtement masculin. Nous nous réunissons tous les trois et discutons de nos envies et de nos inspirations. Nous faisons ensuite le salon Première Vision à Paris deux fois par an, c’est le « top départ » de la saison avec notamment la sélection de nos tissus de chemises, tous européens et certifiés Oeko-Tex.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Mise à part Saint-Pierre-Montlimart ? Les hommes qui nous entourent, nos copains, notre frère, nos maris. Au gré des saisons, nous nous inspirons d’une ville, d’un voyage, d’un souvenir.

Votre leitmotiv ?

Nos trois valeurs : Convivialité, Liberté, Sincérité.

Le rêve de Montlimart c’est quoi ?

Même avec les plus belles photos et un descriptif détaillé des produits, il est toujours difficile pour un client de se rendre compte de la qualité d’un tissu, de la coupe d’un modèle et de franchir le pas en achetant une marque qu’il ne connait pas forcément. Alors, ouvrir une jolie boutique à Nantes serait une grande fierté ! Nous adorons rencontrer nos clients et les conseiller !

On ne vous demande pas où vous allez pour vous ressourcer ?!

Évidemment, Saint-Pierre-Montlimart !  Un week-end en famille, de bons repas, des rires, des ballades et un petit feu de cheminée en hiver. Sinon à Nantes, vous croiserez Charlotte du côté de l’éléphant avec ses deux garçons, et moi qui adore me balader au bord de l’Erdre.

Gina + Damien

Photos : Michael Meniane

Total
28
Shares