Petit port niché qui reliait les marais salants à la baie, ses bords de mer ont vu nombre d’artistes s’y poser. Quand l’art nous balade…

Pornichet littéraire

Au XIXe siècle, Pornichet commence tout juste à être fréquenté par les écrivains Gustave Flaubert et Maxime du Camp dont les récits de voyage témoignent de leur passage décrivant des scènes de pêche, le parfum des goémons et ‘‘la voix de l’océan’’. Jules Sandeau et sa maîtresse Georges Sand écriront un roman pour enfants ‘‘La roche aux mouettes’’ en 1872 avec pour cadre l’île de la Pierre Percée, située face à Pornichet. Une invitation à la contemplation depuis les plages de la ville. Au XXe siècle, la beauté du littoral et sa douceur de vivre attirent. Julien Gracq y séjourne en famille et écrit quelques mots sur la ville dans ‘‘Lettrines’’, publié en 1967. Jacques Prévert trouvera également l’inspiration sur les plages de Pornichet. Il raconte son coup de foudre pour la mer dans son ouvrage ‘‘Paroles’’ : «La mer, je courais après elle, elle courait après moi, tous deux on faisait ce qu’on voulait…».

Dès la fin du XIXe siècle, chanteurs, compositeurs, auteurs et musiciens issus de l’opéra lyrique se donnent rendez-vous à Pornichet. Parmi ces artistes Alfred Bruneau et André Messager ont trouvé dans la ville leur source d’inspiration. Alfred Bruneau vient pour la première fois à Pornichet en 1898. Le vent sur les rochers, le mouvement de la mer et les grottes lui inspirent son drame lyrique‘‘L’Ouragan’’.

En 1906, c’est André Messager, auteur compositeur à l’Opéra de Paris qui sur le sable d’une plage trouve un livre d’Alfred de Musset duquel naîtra son oeuvre ‘‘Fortunio’’, un livret pour l’Opéra Comique. Lorsque Jean Lassalle, Henri Sellier et Maxime Boucheron, respectivement baryton, ténor de l’Opéra de Paris et auteur dramatique, ouvrent le Grand Hôtel de l’Océan et du Casino, leurs amis s’y précipitent, les villas se construisent. Pornichet vibre alors à l’heure de l’Opéra.

3 plages, 3 envies.

La plage des libraires

2 km de sable blond et une faible pente qui en font la plage des familles par excellence, c’est aussi le point de départ d’aventures maritimes avec ses 6 chenaux. Une longue promenade est propice aux joggings, balades et flâneries.

La plage de Bonne-Source

La plus étendue de Pornichet. C’est le lieu de prédilection des pêcheurs à pied lors des grandes marées. Havre de paix pour la baignade, la plage est un spot apprécié pour les pratiques du skimboard et du bodyboard.

La plage de Sainte-Marguerite

Plus discrète et découpée, cette plage familiale est bordée de villas Au large se dresse le rocher de la Pierre Percée, réserve ornithologique où de nombreuses espèces vivent paisiblement.