Mais où est Serge ?

Ne cherchez ni monsieur, ni madame, mais deux amies Anaïs Gendron et Tiphaine Pottier, créatrices de vêtements aux belles matières. «Serge &» pour sergé – le type de tissage- et «Jeannette» pour la planchette à repasser, la jeune marque créée il y a tout juste un an donne le ton ! Après les bancs de l’école et diverses formations, l’idée de créer leur propre ligne de vêtements germe lors de la commande d’une robe de mariée qu’elles réalisent toutes les deux. « Nous nous sommes rendues compte que nous pouvions travailler ensemble et que cela fonctionnait ! ». Le duo est né. Anaïs et Tiphaine souhaitent alors s’inscrire dans l’artisanat local et lancent leur ligne de vêtements faite de petites séries.

« Nous créons des vêtements qui se portent au quotidien, pour toutes les bourses et toutes les tailles. »

De beaux tissus pour de belles matières, elles préfèrent les fibres naturelles, comme le coton et le lin pour l’été, et, une laine fine pour l’hiver. Robes, tuniques, jupes, cache-coeur, vestes et bientôt une collection pour hommes, les lignes sont sobres, intemporelles et la fantaisie vient par petites touches, sur des détails. « Nous créons des vêtements qui se portent au quotidien, pour toutes les bourses et toutes les tailles. »Tête en l’air, Poil dans la main, Arrache coeur ou Tombé du Ciel, sont les noms des modèles qu’elles créent mais aussi des titres de chansons de Jacques Higelin et Alain Bashung ; Comme si le rythme des aiguilles de leurs machines avait été guidé par les mélodies qu’elles aiment écouter. Appréhender la création textile comme une partition de musique, voilà une idée originale qui donne envie de pousser les portes de leur atelier.

À visiter : serge-jeannette.com

Rédaction : Gina Di Orio // Photo : Arno Wögerbauer