Le Virage à Nantes c’est un peu le Voyage qui prend une autre tournure voire un sacré tournant !

Tout commence par une virée au sommet de la Tour, dans le bar le plus haut perché de Nantes : Le Nid. Séduits par la perspective et l’immensité que nous offre la vue, notre œil est accroché par un œuf au plat. Oui, un œuf comme tombé du Nid, prêt à cuire sur les toits nantais. « Bien vu ! » est la première de nos réactions, avant la question : « Qui donc est l’auteur de ces œufs ? ».

Le Virage fait déraper Nantes dans une autre réalité…

Comme une extension de l’œuvre, voilà une des manifestations du Virage à Nantes, un nom tout trouvé pour un mouvement éphémère qui souhaite initier d’autres choses en marge du fameux Voyage à Nantes. Le Virage à Nantes invite au désordre et s’émancipe des codes créés par l’événement phare. Hors des sentiers battus, il détourne les regards et propose aux Nantais et visiteurs de s’attarder sur d’autres lieux, d’autres formes.

Déjà l’auteur de la fresque qui avait fait polémique et qui scandait : « Mais où sont les gens du Voyage à Nantes ? », le Virage fait déraper Nantes dans une autre réalité, où le territoire peut être pris d’assaut par tous pour une expression libre et créative. Dans cette ébullition, le Virage à Nantes précise néanmoins que tous les projets labellisés par le mouvement n’ont pas pour objet la détérioration, ni la péjoration du parcours et des œuvres proposées dans le cadre du Voyage à Nantes.

Gardez l’œil ouvert ! Quelque chose nous dit que le Virage n’a pas dit son dernier mot…. attention au tournant !

Rédaction : Gina Di Orio / Photo : Damien Gillet

Une réponse