Sylvain Richard, allias 20Syl, nous présente “Motifs” son premier projet solo. Un EP inspiré et instinctif, à son image. Rencontre avec un artiste qui marche à l’onde.

En 1995, la première cassette de Hocus Pocus, fruit d’amitiés et d’une même passion pour le beat, se vendait dans la cour de son lycée. De ce premier ovni sonore au succès international de la formation C2C, l’histoire est longue et progressive, mais aujourd’hui rien n’a vraiment changé pour Sylvain : mêmes amitiés, même plaisir de créer dans son studio toujours chez lui, « seul le matériel a évolué un peu », sourit Sylvain. L’artiste est conscient de la surexposition engendrée durant toutes ces années de live et de discographie, une bonne dynamique parfois teintée de compromis. Aujourd’hui, il revient seul, enfin pas tout à fait car il ne l’est jamais vraiment.

Un EP construit dans l’exigence et la spontanéité.

Dans la droite lignée des remix que nos oreilles avaient pu apprécier quelques mois auparavant, comme celui de Rihanna ou de Kendrick Lamar, Sylvain a construit son nouvel EP ‘‘Motifs’’ dans l’exigence et la productivité comme toujours, mais avec surtout plus de spontanéité. « J’ai prévenu ceux qui bossaient avec moi. J’ai voulu rendre mes éléments le plus tard possible pour garder une certaine fraîcheur entre le moment où je travaillais mes mix et celui où ils allaient être commercialisés. » Un projet condensé avec des collaborations choisies : le beatmaker et rappeur Odissee, la chanteuse Rita J et le trompettiste Ibrahim Maalouf. Sylvain a voulu travailler sur une matière la plus brute possible sur laquelle il a recomposé et reconstruit.

“Je joue sur l’ambivalence des textures, des rythmiques”

Rester frais est le leitmotiv de cet EP qui se matérialise en un bel objet graphique où l’ancien étudiant des Beaux-Arts s’est pleinement exprimé sur fond de sobriété, de symétrie et d’efficacité. Des motifs naturels comme la zébrure aléatoire se confrontent aux formes rectilignes artificielles de l’échiquier. Inspiré par cette vision mentale, Sylvain décline cette thématique du naturel- artificiel dans sa musique avec laquelle il tente de rendre mécanique des sons organiques et vice versa : « Je joue sur l’ambivalence des textures, des rythmiques. J’aime être sur le fil où l’on ne sait pas si c’est joué ou programmé, si c’est une vraie batterie ou un sample. »

 Une discrétion et un calme côtoyant des émules bondissantes qui nous inspirent l’image d’un homme qui murmurait à l’oreille du succès.

Et l’artiste se fait plaisir jusqu’au bout avec un tout dernier clip réalisé avec Le Dude nantais Mathieu Renoult et tourné dans le garage de ses parents. Ses mains se jouent de nous et des machines et les yeux de lynx apercevront quelques autres détails croustillants et les mains de maman. Jeu de mains, jeu de malins ? L’artiste s’est fait largement plaisir et c’est dans une liberté certaine qu’il est allé jusqu’au bout de ses idées. Tandis que, face à nous, Sylvain termine tranquillement son café, ‘‘Motifs’’ voyage déjà de lecteurs en écouteurs dans une vague d’engouement. Une discrétion et un calme côtoyant des émules bondissantes qui nous inspirent l’image d’un homme qui murmurait à l’oreille du succès.

Suivez 20syl ici

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau