Skip to main content

De Montaigu à Nantes, Alexandre est à présent à Sydney pour une année de césure, un séjour pour mieux revenir.

Pourquoi avoir quitté Nantes ?

Depuis tout jeune, j’avais un idéal bien précis : Terminer mes études et vivre un an à l’étranger avant de vraiment construire ma vie en France et dans ma région que je considère particulièrement. Je suis donc très heureux de pouvoir réaliser ce rêve.

Comment vous êtes-vous intégré ?

Tout s’est très bien passé. Cela m’a permis de me rendre compte que je peux m’adapter à un tout autre système, malgré les quelques premières difficultés du début au niveau de la langue, des différences culturelles et des habitudes de consommation.

Quel regard portez-vous sur Sydney ?

Cette ville a pu m’apporter une ouverture d’esprit considérable que je n’aurai pu acquérir en restant en France. Nous sommes donc capables de pousser nos limites pour nous adapter, et c’est bien la première des choses que je retiens de mon voyage : Apprendre à se connaître soi-même !

Avez-vous rencontré d’autres Nantais ?

Oui plusieurs, et bizarrement ce ne sont pas les personnes avec qui je retiens les meilleures expériences. Les Français sont en général beaucoup trop fiers du même périple en Australie, je ferai tout de mon côté pour ne pas l’être ainsi. 😉

Qu’est-ce qui vous manque le plus à Nantes ?

Mon job de chef de projet web marketing et le fait d’être stressé au quotidien par ce métier qui me passionne.

Vous tenez-vous au courant de ce qui se passe à Nantes et alentours ?

Oui, je suis énormément l’actualité et celle que j’aurais souhaité vivre, il y a quelques mois, est le départ du tour de France en Vendée car je suis passionné par l’événementiel.

Qu’est-ce que vous apporte cette expérience d’expatriation ?

Une assurance et confiance en moi, une maturité pour les prises de décision, une meilleure gestion du stress…Une expérience humaine à jamais gravée et surtout à partager !

Quels sont vos projets à présent ?

Vivre le maximum de choses ici en Australie, découvrir encore plein de paysages et d’autres cultures, puis de revenir en France pour suivre encore une fois mon idéal : Me projeter en Vendée ou à Nantes avec une vie de famille et mon job passionnant.

Quels conseils donneriez-vous aux Nantais qui souhaitent partir ?

Préparer le voyage et surtout savoir pourquoi partir, pour quels objectifs et avec quels moyens.

Propos recueillis par Gina Di Orio // Photo : Alexandre Launay

 

Close Menu

gina (at) idilenantes.com
06 43 44 90 11