Skip to main content
De tribu à Nation, l’entreprise nantaise EP a franchi un cap. En pleine croissance et avec une envie de révolution assumée, nous avons réveillé un ADN de “faiseur” et de rockeur une “One Maker Nation”.

Comme à notre habitude, lorsque nous abordons une mission, nos petits doigts s’affolent sur nos claviers pour googleliser la moindre parcelle digitale de la marque. Et, ici le mot “parcelle” n’est pas anodin. Rien à signaler sur les réseaux sociaux. En revanche, sur le site d’EP, on découvre clairement une tribu avec tout le wording attenant et quelques photos qui resteront gravés dans nos esprits : des collaborateurs qui courent dans la rue comme une tribu  qui se met en chasse et deux chefs indiens qui portent plutôt bien la coiffe. Nous avions un avant-goût d’EP. Leur métier ? Nous n’avions pas tout compris. Quant au nom, il restait une énigme.

1er rendez-vous. Nous voilà donc au coeur de l’île de Nantes, dans cet immeuble totémique, tout de noir vêtu, là où siège la tribu EP. Le logo est comme marqué au fer rouge, c’est la première chose qui retient l’oeil. En revanche, pas de feu de camp, aucune espèce de hutte, d’igloo ou de tente même deux secondes. Et puis, deux têtes familières viennent nous chercher à l’accueil : Yann Person et Pierre Leroy, les deux chamanes de la tribu. Un café ? Ah, on s’attendait à quelque chose de plus exotique. Pas de visages peinturlurés, ni de colliers de perles de bois ou dents de guépard, aucune plume ! Désillusion. Les traditions se perdent dans cette tribu.

“On avait bien conscience de ne plus être une tribu, on voulait refléter une nouvelle image, refléter ce que nous sommes réellement”. Et nous étions ravis de cette prise de conscience. Cela nous facilitait la tâche. Notre mission commençait alors. Il faut savoir qu’avant de se clâmer tribu, EP se définissait comme une famille. C’est en grandissant en nombre, que sa conception de l’entreprise s’est affirmée. Nous avons donc fait le tour du camp. Nous avons collecté un certain nombre de données et continué nos observations. Que pouvait bien être EP si elle n’était plus une tribu ? Une tribu est un groupe très réduit d’individus qui vit le plus souvent en autarcie et déconnecté de la société contemporaine. Et ce n’était clairement pas le cas d’EP.

Nous avons poursuivi nos analyses et nous avons détecté de grandes ambitions dont le fil rouge n’avait pas cassé depuis la naissance d’EP.

L’ambition de changer pour de bon et de manière durable le marché de l’habitat.
L’ambition d’être fabricant, de produire du concret, de l’utile.
L’ambition d’être constamment meilleur demain en se ré-inventant.
L’ambition d’être plus qu’un environnement de travail, un vrai lieu de vie, épanouissant et pas seulement parce qu’il y aurait un baby foot.
L’ambition de grandir encore tout en conservant l’authenticité première.
L’ambition d’une culture d’entreprise forte avec des collaborateurs fédérés.

Quand on a la volonté de construire une culture, ses propres codes, de forger son langage, alors naturellement on devient bien plus qu’une tribu, EP n’est plus une tribu, EP est devenue une Nation. Oui, carrément une Nation.

EP n’a cessé de grandir et aujourd’hui en assumant son statut de Nation elle affirme l’essence de son entreprise : « Être une somme de territoires fertiles qui fabriquent ensemble des solutions utiles pour créer un monde accueillant ».

Une Nation, au sens originel du terme, très loin de la définition politique qu’on veut lui donner aujourd’hui en la rattachant à l’idée d’un état, une Nation donc définit un groupe humain qui partage les mêmes aspirations et le même destin.

Une Nation qui fédère sous un même drapeau, des mêmes codes, une même culture. Une nation c’est un territoire, ce sont des idées, des engagements et des richesses. EP produit de la richesse au travers de toutes ses solutions. C’est donc tout aussi naturellement qu’EP n’est pas une simple nation dans la nation, c’est une Nation de fabricants, une Nation de makers, EP est la One Maker Nation !

Close Menu

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau