0

Vendre, est-ce bien la finalité ? Et si les marques détenaient un pouvoir qu’elles ignorent encore ? Être une bonne marque ce n’est pas développer le produit iconique qui séduira des générations entières.  Aujourd’hui, la marque doit se libérer de ce diktat et faire vibrer son audience grâce à sa capacité à changer le monde. Oui, toute marque détient un pouvoir sociétal précieux, encore faut-il qu’elle le reconnaisse et assume son vrai rôle. Comment ? On vous dit tout ou presque.

Une marque humanisée

 

C’est fou ce temps passé à définir son audience, à créer des personas plus ou moins caricaturale de ce qu’est ou serait nos meilleurs acheteurs. Mais à quel moment se penche-t-on vraiment sur soi, sur ce qu’est notre marque et ce qu’elle revendique ? Trop peu de temps ! Définir une plateforme de marque, c’est-à-dire définir un positionnement, mettre au clair les valeurs, la vision, la mission, c’est un bon début… mais ce n’est absolument pas suffisant ! La marque ainsi imaginée reste au stade de concept, d’une entité vendeuse et rien de plus. Pour aller plus loin, il faut l’imaginer humaine, qui serait-elle si elle se dressait devant vous. Ses goûts, ses défauts, ses envies, ses petites habitudes, la couleur de ses yeux. Oui on peut aller très loin, faîtes un petit effort d’imagination. Si vous êtes indépendant et que votre marque c’est vous, alors facile (enfin c’est ce que l’on croit, car il faut quand même faire une petite introspection) mais si c’est une entreprise supportée par plusieurs associé(e)s, alors il faudra s’entendre. Humaniser la marque représente un processus psychologique incontournable au vu de l’évolution de nos sociétés. Nous voulons de l’authentique, du frais, du direct, de l’humain !

Une marque pleine de sens

 

Nous sommes tous en recherche de liberté. Après cette période de confinement, ce mot a d’ailleurs pris une toute autre dimension. Liberté ! Mais pour être libre, il faut être aligné avec soi-même, que nos convictions, nos comportement rejoignent nos attitudes. C’est-à-dire que nos pensées se fondent dans nos actes. Sinon à quoi bon ? Parole, parole, parole. Pour arriver à cet alignement, entre vision, positionnement et offre, il faut se remettre en quête de sens. Hop, on éloigne tout ce qui est débile, tout ce qui nous prend du temps et qui ne sert à rien. On se concentre sur l’essentiel et on offre à notre audience et peut-être nos futurs clients des choses et des contenus vraiment utiles, pratiques, intéressants ! Du bon sens !

Une marque engagée

 

Ça ne suffit pas de reverser 1€ tous les 100 € d’achats à une fondation qui sauvent les Ouistiti en Amazonie si on fabrique en masse ses petits t-shirts dans un atelier en Inde dans lequel on ne sait même pas comment les gens sont traités puisqu’on n’y a jamais posé les pieds. C’est une caricature évidemment. Mais construire des appartements à haute performance énergétique avec des bulldozers qui eux ne sont pas vraiment adaptés à l’état de notre couche d’ozone, cela est insensée. Alors une marque, c’est très complexe et pour vraiment s’engager dans une cause et contribuer à un monde meilleur, elle doit être honnête avec elle-même. Avouer que notre marque n’est pas parfaite c’est déjà le début d’un engagement. Notre société ne nous permet pas encore de fabriquer ou de consommer totalement durablement. Il y a toujours quelque chose qui cloche. Mais ce n’est pas grave. L’essentiel pour être une marque engagée c’est certainement de s’engager à être toujours meilleure et à rester fidèle à ses valeurs.

  • par Gina + Damien

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau