0

Une lampe pleine de poésie et de pappus, ces petites touffes de poils ou de soie qui se dispersent dans l’air entre avril et octobre. Les plus connues étant celles des pissenlits ainsi que des chardons. Dessinée par Sylvain Descazot designer du collectif Les Concasseurs, Pappus inscrit sa fabrication dans une réflexion sociale, elle offre un autre regard sur le travail en commun et en extérieur de personnes en réinsertion chargées de récolter les pappus. Patience et dextérité sont de rigueur. Chaque lampe est livrée avec son histoire, une sorte de carte d’identité imprimée en sérigraphie indiquant le lieu de la récolte, le temps et l’état d’esprit du cueilleur.

C’est à l’autre bout du monde que Sylvain Descazot eut l’idée de Pappus. «Bloqué entre collines et vallées, permaculture et sérigraphie, pissenlits et chardons,… L’idée que ces plantes si mal vues, pouvaient être à l’origine de moments éphémères si gracieux, m’a ému.» C’est en Nouvelle-Zélande que le designer réalisa son premier prototype avant de le concrétiser par la fabrication de 50 pièces en France.

Retrouvez la lampe Pappus à la Lustrothèque, 4 bis rue Colmar à Nantes. + d’infos sur les Concasseurs : www.lesconcasseurs.org

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau