“Être plutôt que paraître”, ces t-shirts là ne sont pas nés du dernier fil. Très sobres et à la fois porteurs d’une symbolique humaniste, chère à leur créateur, ils nous poussent à croire que, pour leur part, – excusez le second jeu de mot mais il nous chatouillait le clavier – tout est bon dans le coton.

Quel est ton parcours ?

Je m’appelle Hubert de Heaulme, j’ai 40 ans, je suis marié et je suis papa de 3 garçons de 10, 4 et 2 ans. Après des études de Communication à Paris, j’ai bossé 15 ans dans les médias et plus précisément dans la presse, où j’exerçais le métier de Chef de fabrication chez Lagardère. A l’arrivée de notre petit Simon, nous avons décidé de quitter Paris pour venir dans la ville natale de mon épouse et créer nos projets d’entreprise respectifs.

Comment ton aventure créative a t-elle débuté ? 

L’idée de Tee of life est une idée qui date de l’adolescence, le fameux “rêve de gosse” nait d’échanges avec mon ami d’enfance et qui est a resurgit après la lecture du livre No Logo de Noemi Klein. Mon environnement professionnel de la presse féminine a également contribué à poser les bases de la création d’une marque textile.

tee of life idile nantes magazine nantais

Que signifie « Tee of life» ?

C’est drôle parce que j’avais d’abord l’intention d’appeler la marque autrement que Tee of life. mais après renseignement auprès de l’INPI, le terme était déjà déposé. Ce qui est plus drôle, c’est qu’il s’agit d’une société basé à Nantes également. Bien que les dépositaires étaient d’accord pour partager le nom de la marque (le secteur d’activité est totalement différent), j’ai apprécié leur esprit et par respect, leur ai laissé l’exclu. Tee of life étant une marque qui se veut “humaniste” et que l’univers graphique est beaucoup dans la symbolique (des visuels très simples, très sobres), j’ai choisi Tee of life pour sa similarité avec Tree of life (l’arbre de vie, symbole de la vie par excellence). Bien entendu, il s’agit également du Tee de Tee-shirt (of life).

Ton univers en 3 mots : 

Symbolique, classique, et sobres.

tee of life idile nantes magazine nantais 2

Tes armes pour créer ?

Ma 1ère arme de prédilection pour créer est mon iphone ! 3000 photos à l’intérieur… Je prends en photo tout ce qui m’entoure et tout ce qui m’inspire. Ma 2ème arme de prédilection pour créer, ce sont les graphistes nantaises qui travaillent avec moi et qui représentent ce que la marque a de plus précieux. Même si je réalise certains visuels et que je suis la phase créative de très près, je leur voue un admiration profonde.

Qu’est-ce qui t’inspire en ce moment ?

Je trouve mon inspiration dans l’Histoire, dans l’actualité, dans la rue ou dans les musées. Mes enfants sont une source d’inspiration infinie. En ce moment, je focalise sur les chevaux. Vivant près de l’hippodrome, on passe des heures en famille autour du champ de course.

tee of life idile nantes magazine nantais 3

Ta devise ?

La devise de la marque est en latin : ESSE QUAM VIDERI, qui signifie “Être plutôt que paraître”. Je crois que d’être soi-même est la meilleure recette pour vivre en paix. Accepter ses faiblesses, ses défauts et se respecter tel que l’on est permet des rapports sains et simples avec son environnement et ses pairs. J’essaie d’appliquer cette devise du mieux que je peux, non sans mal.

Des projets à venir ?

Des milliards de projets ! Tee of life va être partenaire pour la 2e fois de l’évènement nantais sur la photo instantanée qui aura lieu durant tout le mois d’avril et qui s’appelle Expolaroïd ! Il y a des choses magnifiques à voir et vous pouvez même participer à un safari photo dans la ville avec un polaroïd qu’on vous prête et ça, c’est une formidable expérience ! Je suis très fier que Tee of life participe à cette manifestation culturelle.

Une  addiction particulière ?

Le graphisme est devenu une drogue. Je n’arrive pas à décrocher ! aidez-moi !!! non, en fait…

tee of life idile nantes magazine nantais 4

Ta pièce fétiche ?

Ma pièce fétiche de la marque est le modèle Zebra Cousteau en sweat-shirt bleu marine avec ses coudières rouges. L’idée de ce visuel m’est venu lors d’une visite au zoo. En observant un zèbre, je l’ai imaginé en rayures bleues et blanches au lieu du classique noir et blanc qu’on lui connait. Du coup, je le visualisais dès lors en marinière, son bonnet rouge et sa pipe, comme le commandant Cousteau. L’actualité des manifestants contre l’éco-taxe lui a depuis conféré une autre symbolique.

Lorsque tu mets le nez dehors tu aimes aller… 

Le Homy’s Bagel shop est un petit bout de Manhattan à Nantes où j’aime me retrouver, pour mes rendez-vous professionnels ou tout simplement pour venir déguster un délicieux bagel. On y mange très bien, c’est toujours frais, et la musique est très sympa ! Petite confidence : le cheesecake est également fait maison et il vaut le détour !

Le super pouvoir que tu aimerais avoir ?

Celui de me déplacer par la simple pensée. ça me permettrait de découvrir le monde avec un bilan carbone à faire pâlir un ours polaire !

Ta bonne résolution pour 2014

J’ai arrêté de fumer le mois dernier. Ma résolution pour 2014 sera donc de m’y tenir !

Qui souhaites-tu nous faire découvrir ? 

La créatrice nantaise que je voudrais vous faire découvrir est celle avec qui Tee of life collabore pour certains de ces modèles et qui s’appelle Facettes. Elle réalise des accessoires de mode textile très jolis, notamment des snoods et des faux-cols originaux.

Comment as-tu connu le magazine idîle, c’est quoi pour toi ?

J’ai connu Idîle chez ma belle-soeur, graphiste (en l’occurence pour Tee of life). On venait de poser nos valises à Nantes et elle me l’a tendu en me disant qu’avec ça, je serai à même de découvrir l’actu nantaise. Donc je définirais Idîle comme un support incontournable pour savoir ce qui se passe à Nantes.

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau