Sandra Piétin récupère tout et transforme tout en bijoux bourrés d’humour et accessoires plein d’âme. 

Quel est ton parcours ?

J’ai travaillé pendant des années en tant que responsable des aides à domicile dans l’est de la France et à Paris.

Comment ton aventure créative a t-elle débuté ? 

Il y a 7 ans en récupérant une décoration florale sur une chaussure qui s’est transformée en sautoir ! Macapi est née il y a 1 an et demi.

Que signifie « Macapi » ?

Maca est le surnom que m’a donné ma sœur depuis toute petite et « pi » est le début de mon nom de famille Piétin.

Tes créations en 3 mots : 

Humour, recyclage, détournement

Tes armes pour créer ?

Ma mini perceuse, mes aiguilles et une imagination débordante !

Qu’est-ce qui t’inspire en ce moment ?

Les cravates toutes générations, matières et largeurs confondues !

Ta devise ?

Tous les objets du quotidien ont un potentiel créatif !

Ton objet fétiche ?

Mon col cravate écossais en laine bien chaud !

Des projets à venir ?

Développer l’animation d’ateliers de créations de bijoux recyclés avec les enfants

Une  passion particulière ?

La récupération, je suis tombée dedans quand j’étais petite.

Lorsque tu mets le nez dehors tu aimes aller…

Je suis Nantaise depuis deux ans seulement, j’aime flâner dans les rues de cette magnifique ville, voir les expos d’art contemporain, regarder les mouettes voler, voguer sur la Loire et saluer Monsieur l’éléphant.

Le super pouvoir que tu aimerais avoir ?

Prolonger les journées pour créer encore plus !

Ta bonne résolution pour 2014

« Moins accumuler » me souffle mon conjoint…

Qui souhaites-tu nous faire découvrir ? 

Benjamin des éditions de l’étau qui réalise de magnifiques affiches annonçant de faux événements prévus Dimanche prochain !

Comment as-tu connu le magazine idîle, c’est quoi pour toi ?

J’ai commencé à le feuilleter à mon arrivée sur Nantes ; ce magazine est frais, éclectique, ouvert, et m’a donné la chance de présenter mon travail quelques mois après avoir débuté l’aventure Macapi !

Découvrez les création de Sandra à la boutique Pirouette dédiée à l’upcycling, rue Saint-Léonard à Nantes et sur sa page Facebook.