L’île de Nantes est devenu leur terrain de jeu.

Sur leur longue planche à roulettes, deux jeunes femmes glissent sur les quais. Slides, dancing ou cruising, elles enchaînent les figures avec une habileté déconcertante. Cheveux au vent et lunettes sur le nez, Alice Aubert et Tahina Miault ont adopté le longboard tout en féminité. Elles sont devenues en quelques mois les égéries d’une pratique sportive jusqu’alors restée très masculine. L’histoire commence lorsque Tahina visionne une vidéo de longboardeuses espagnoles sur Internet : « Les images étaient tellement belles que ces filles m’ont donné envie de tenter le longboard ». Alice, son amie d’enfance, embarque naturellement dans l’aventure. Elles s’entraînent ensemble et décident, elles aussi, d’immortaliser leur pratique en vidéo postée sur la toile. Quelle ne fut pas leur surprise lorsque les longboardeuses espagnoles, qu’elles avaient tant enviées, les contactent pour leur proposer de représenter la marque « Longboardeuse Girls Crew » en France. Alice et Tahina n’imaginaient pas tout l’engouement qu’elles susciteraient.

C’est la féminité et la poésie qu’elles insufflent au longboard qui charment…

Avec beaucoup de candeur, elles nous avouent ne pas vraiment réaliser, mais portent à présent fièrement le flambeau du longboard féminin français. Largement suivies sur les réseaux sociaux, Alice et Tahina organisent des journées d’initiation au longboard à Nantes. « La dernière session a réuni 80 personnes ! », s’exclame Tahina.

Mais qu’est-ce qui plait tant dans la pratique du longboard ? Les bleus aux genoux ? Alice sourit et nous confie : « Il faut absolument porter un casque et des protections adaptées ». Petites blessures à part, c’est toute la féminité et la poésie que Tahina et Alice insufflent au longboard qui charment ainsi que l’état d’esprit plutôt décontracté et « californien » qu’elles véhiculent. « C’est un instant de partage où l’on apprend de soi et des autres. Entre filles ce n’est pas une compétition mais un plaisir. », ajoute Tahina. Longboards en mains, les princesses du macadam n’ont pas fini de glisser et de séduire toutes celles qui n’ont pas encore trouvé roulettes à leurs pieds.

Une demande

particulière ?

contactez-nous

Gina Di Orio

gina@idilenantes.com
06 43 44 90 11

Damien Gillet

damien@idilenantes.com
06 71 63 71 25

Pour tous vos courriers

10 rue de l’Hommeau, 44640 St Jean de Boiseau